Combien de fois, j’ai pu entendre de la part de mes clients : je ne comprends pas pourquoi mon entretien d’embauche s’est fait avec ce recruteur, il ne comprenait pas ce que je lui disais. Et pourtant, c’est cette personne qui va décider pour ma candidature !! Je ne comprends plus rien !!

He bien oui, en fonction de votre interlocuteur il est nécessaire d’avoir un langage et une approche légèrement différente. De même, c’est votre capacité d’adaptation et votre approche pédagogique qui sont mis en jeu. Je vais vous présenter comment avoir la bonne attitude face aux différents types de recruteurs.

Alors comment s’adapté aux 5 profils de recruteurs ?

Les bonnes questions à se poser sont : Quel est sa fonction ? A-t-il de l’expérience dans ce domaine d’activité ? Savez-vous si cela fait longtemps qu’il travaille dans cette entreprise ? Quel est son niveau de décision dans cette entreprise ? Tous ces paramètres vous donneront une idée sur votre façon de vous présenter et de répondre aux questions du recruteur.

 

Chargé de recrutement

C’est le premier échelon de poste dans la hiérarchie du recrutement. Généralement, c’est une personne jeune, possiblement en période de stage, en contrat d’apprentissage ou en alternance. Le ou la chargée de recrutement, fait la sélection des CV et contacte les candidats pour un premier entretien téléphonique. Cet entretien se fait sur une dizaine de minutes afin valider l’adéquation entre le candidat et certaines caractéristiques du poste à pourvoir.

La question de la rémunération pourra être posée aussi pour savoir si vous êtes dans le budget. Sachez répondre promptement avec tact, sans hésitation pour donner une confiance immédiate. Aussi, tout jargon professionnel est à bannir, soyez pédagogique comme si vous parliez de votre métier à une personne de la famille qui ne connait presque pas votre profession. Autant dire, que soit vous rentrez dans les cases soit vous n’avez pas d’entretien. Le chargée de recrutement participe à l’entretien d’embauche dans le cadre de sa montée en compétence.

 

DRH ou le responsable du recrutement en entreprise

Vous êtes assis en face de l’expert des entretiens d’embauche. L’évaluation de votre candidature se fait très précisément sur vos compétences et surtout sur votre personnalité en adéquation avec le poste à pourvoir. C’est souvent, une personne d’expérience qui validera plus amplement votre savoir-être pour savoir si vous pouvez vous intégrez facilement dans un nouvel environnement d’entreprise et si la charge de travail demandé pourra être effectué.

Cette personne ne sera pas forcément un expert de votre métier, il faudra donc éviter le jargon professionnel si elle ne l’emploi pas. Passez cette deuxième sélection en étant dans le dialogue et le plus naturel possible.

 

Manager, votre responsable hiérarchique

Etant l’alter ego de votre secteur d’activité, avec plus de responsabilité, plus d’expérience, une équipe à manager et un budget à gérer. Ici, vous pouvez tout de suite sentir si vous êtes fait pour travailler ensemble, le feeling aura une grande importance. Les questions posées seront orientés principalement sur votre savoir-faire et sur votre capacité de rapidité d’exécution d’une tache à réaliser ou d’un projet.

L’ensemble de vos réalisations permettront de jauger votre candidature et de projeter un niveau de rémunération adéquat. Le budget rémunération pourrait être réévalué à la hausse si vous apportez une valeur ajoutée comme un réseau de clients, un savoir-faire précis pour lequel un projet est en cours ou par exemple pour une réponse à un appel d’offre. Autant dire que c’est le principal décideur et que le jargon métier peut-être employé à bon escient.

 

Consultant en recrutement, ou le Chasseur de tête travaillant dans un cabinet de recrutement

Un expert de l’entretien d’embauche et un excellent commercial. Il sait mettre en adéquation la recherche de poste d’une entreprise et un candidat. Son salaire est fixé en fonction de sa réussite, si le candidat ne convient pas, pendant la période d’essai, il devra le remplacer à ses frais.

Aussi, c’est un prescripteur, un ambassadeur de votre candidature, vous pouvez compter sur ses efforts pour vous positionner et pour vous proposer un salaire à la hauteur de votre profil. Vous avez la possibilité d’employer le jargon professionnel jusqu’à un certain point. Votre expérience professionnelle et votre diplôme pourront être vérifiés. Un simple coup de téléphone dans vos anciennes entreprises pourront appuyer ou non votre candidature. Autant dire que vous êtes libre de l’aider au discernement dans vos déclarations.

 

Dirigeant d’une petite ou moyenne entreprise

C’est un décisionnaire, ce n’est généralement pas un professionnel du recrutement. Il a peu de temps à consacrer au recrutement, puisque qu’il doit gérer son entreprise. Il vous jaugera plutôt au ressentie et vous posera des questions sur votre savoir-faire, sur du concret. Il faudra être attentif à la définition du poste à pourvoir, en posant des questions précises pour savoir si tout est dit. Le jargon professionnel est à employer plus que jamais.

Vous avez besoin d’un coaching pour gagner votre prochain job ?! Contactez-moi.

Le lien de la vidéo : 5 profils de recruteurs | Entretien d’embauche
https://youtu.be/27h5cwL1ATU