C’était dans les années 2000, à l’époque j’étais Commercial. J’avais décroché un entretien d’embauche avec une très grande entreprise du secteur des Télécom.

Le déroulement du début de l’entretien :

Assis dans la salle d’attente depuis 20 minutes, une assistante vient me chercher pour passer un entretien d’embauche avec le Directeur Commercial. Je rentre dans son bureau, nous nous disons bonjour, et il me dit : « Asseyez-vous, je vous en prie. » Puis à peine installé, il lit mon CV, qu’il avait déjà sur son bureau. Il commence à lire le CV de haut en bas, avec le visage qui montre une désapprobation au fur et à mesure qu’il descendait dans les lignes.

– Ensuite il me dit : « Je ne comprends pas pourquoi vous êtes là, quand je lis votre CV, je constate que vous ne correspondez pas du tout au poste. »

– Interloqué et surpris sur le coup, je lui dis : « Pareillement, je ne comprends pas pourquoi vous me dites cela. Je sais que vous êtes une très grande entreprise de plus 140 000 personnes avec un chiffre d’affaires de +40 milliards d’euros. Vous avez une présence dans presque tous les pays du monde. Avec une telle réussite commerciale et un service ressources humaines où les personnes sont très bien formés. J’imagine aussi, qu’avec un entretien téléphonique de présélection et un entretien d’embauche déjà passé avec une personne du service RH, puis un entretien d’embauche avec vous aujourd’hui, ce n’est pas par hasard que je suis là. Avec un sourire… Je suis bien là et motivé pour le poste de Commercial. »

– Et il me répond avec un grand sourire : « Très bien, nous pouvons continuer l’entretien. »

– J’avoue qu’intérieurement je me suis dit : « Cela commence fort ! » Mais j’étais content de moi.

Puis l’entretien s’est déroulé de façon classique. Finalement, le poste n’était pas pour moi, car j’aurais dû faire une prospection commerciale trop offensive à mon goût. Du type, se rendre dans les entreprises pour placer des contrats sans prendre de rendez-vous.

Ce que j’ai retenu de cet entretien :

C’est que j’avais tout de suite compris que cela faisait partie de l’évaluation. J’ai su très bien répondre à cette objection du recruteur. L’entretien d’embauche, c’est un moment où l’on doit savoir se mettre dans une position de gagnant et non pas de victime. J’aurai pu très bien être offusqué, répondre de travers en disant : « ha bon, je ne comprends pas… » Surtout avec un tel aplomb du Directeur Commercial, j’aurai très bien pu me dégonfler. Un Commercial, doit savoir s’affirmer, argumenter, se positionner et être persévérant. En une seule phrase, une grosse partie de l’évaluation était faite pour le poste proposé.

Alors si vous aussi, vous avez une anecdote, un récit qui sort de l’ordinaire pour un entretien d’embauche, côté candidat comme côté recruteur, écrivez le dans les commentaires de la vidéo.

Le lien de la vidéo : Renvoyé dès la première minute de l’entretien d’embauche | Développement personnel https://youtu.be/4NWcUCJe75o